Ensemble, prenons soin de l'eau - Agence de l'eau Loire-Bretagne

Tolérer les herbes folles préserve l’eau et la santé   18/08/2015

En tolérant les herbes folles, vous contribuez à préserver l’eau et votre santé.

Les herbes folles ont de nombreux bienfaits et usages inattendus : plantes comestibles, médicinales, décoratives… Elles sont inoffensives. Pourtant l’image de "mauvaise herbe" leur colle à la tige. Et nous sommes encore nombreux à utiliser des pesticides pour les éliminer.
Aussi appelés insecticides, fongicides, herbicides – produits phytosanitaires et phytopharmaceutiques, les pesticides sont toxiques au-delà d’un certain seuil. Ils dégradent la qualité des eaux de surface et des nappes souterraines.

De l’agriculture au jardin familial, la réduction de l’utilisation des pesticides nous concerne tous.
 

Ils apprennent à se passer des pesticides

L'abus de pesticides est dangereux

De nombreuses collectivités s’engagent à les utiliser moins, voire pas du tout, sur les voieries, dans les espaces verts. Leurs engagements sont récapitulés dans une charte : "Terre saine" en Poitou-Charentes, "Objectif Zéro pesticides" en région Centre, en Limousin…

En Bretagne, associations et collectivités s’associent pour promouvoir les techniques de jardinage au naturel. Des partenariats "Jardiner au naturel, ça coule de source" sont conclus avec les enseignes commerciales de jardinage.

Des distributeurs de produits de protection des plantes et associations de jardiniers amateurs s’engagent à améliorer l’information sur les pesticides et réduire leur utilisation par les jardiniers amateurs : accord cadre avec le ministère chargé du développement durable.

 

Alors vous aussi, ne maltraitez plus votre jardin : Jardiner au naturel

 

Réduire les pollutions diffuses

Réduire l’utilisation des pesticides dans les jardins, dans les villes... Ces actions diminuent les pollutions diffuses qui sont une des causes majeures de dégradation de la qualité des eaux. Contrairement aux pollutions ponctuelles, elles sont difficiles à traiter car elles sont éparpillées sur tout le territoire.

Le Sdage a deux objectifs : réduire les pollutions et éviter qu’elles arrivent dans les eaux souterraines après infiltration dans le sol, ou dans les rivières par ruissellement. Le Sdage, c'est quoi ?