Ensemble, prenons soin de l'eau - Agence de l'eau Loire-Bretagne

La stratégie 2010-2015   18/12/2015

De 2010 à 2015, une stratégie pour avancer vers la reconquête du bon état des eaux a déjà été mise en œuvre. Quels étaient ses objectifs, quelles actions ont été menées, pour quels résultats ?

Les objectifs fixés par le plan de reconquête de la qualité des eaux 2010-2015

En 2009, en adoptant le plan de reconquête de la qualité des eaux 2010-2015, le comité de bassin a fixé un objectif de 61 % des eaux en bon état.
Restauration des cours d’eau et préservation des zones humides, économies d’eau, réduction des pollutions (nitrates, phosphates, pesticides, substances dangereuses…)… De nombreuses actions ont été menées, mais il faut du temps pour qu’elles fassent effet.
En 2015, cet objectif, très ambitieux, n’était pas atteint : 26 % des eaux du bassin étaient en bon état et 20 % s’en approchaient.
Des progrès ont cependant été faits, le Sdage 2016-2021 permet de poursuivre la reconquête du bon état des eaux.

Les résultats en 2015

Les pratiques des uns et des autres évoluent :

  • les collectivités et les industriels rejettent moins d’eaux usées et les stations d’épuration sont plus performantes,
  • les collectivités, les industriels et les particuliers font des économies d’eau,
  • l’évolution des pratiques des agriculteurs, des collectivités et des particuliers permet de réduire les pollutions diffuses, notamment par les pesticides.

Pollution, ce qui s’est amélioré :

  • en Bretagne, les nitrates dans les cours d’eau et les nappes ont diminué grâce aux programmes d’actions de ces dernières années,
  • il y a moins de phosphore et de matières organiques dans les cours d’eau grâce à l’amélioration de l’épuration des eaux usées des villes et des industries. Mais la réduction des rejets de phosphore reste une priorité,
  • 10% des nappes d’eau souterraine sont passées en bon état car elles contiennent moins de polluants (nitrates et pesticides) ou parce qu’elles subissent moins de prélèvements.

Des efforts à poursuivre avec le Sdage 2016-2021

Il faut poursuivre les efforts et les intensifier pour retrouver des eaux de qualité.
L’artificialisation des rivières et les pollutions par les nitrates, phosphore et pesticides restent les principales causes de dégradation de l’état des eaux.
Des problèmes de manque d’eau qui n’existaient pas auparavant émergent dans certains secteurs du bassin. Cela prend d’autant plus d’importance avec les effets du changement climatique.
Ce sont les grands enjeux du Sdage 2016-2021 et de son programme d’action..

En savoir Plus

2015… et après ?

Le comité de bassin a adopté fin 2015 le Sdage 2016-2021. Cette stratégie pour reconquérir des eaux de qualité poursuit le travail déjà effectué depuis plusieurs années sur notre territoire. Elle s’applique pour les années 2016 à 2021.
Voir la stratégie 2016-2021