Ensemble, prenons soin de l'eau - Agence de l'eau Loire-Bretagne

Suivi de la qualité des rivières   16/07/2012


Gilles Bailly

Comment est suivi l’état des eaux de nos régions et comment accéder aux données ?

L’état des eaux est évalué en utilisant en premier lieu des données biologiques

Le but est de vérifier que tous les organismes vivants (poissons, algues, invertébrés…) que l’on s’attend à rencontrer dans la rivière, le plan d’eau ou la zone côtière sont effectivement présents. Leur présence est le signe du bon fonctionnement du milieu naturel.

Crustacés - Gammaridées
Diren Auvergne
Larve d’insecte - Plécoptère
Diren Auvergne

Evaluation de la quantité de polluants

L’état des eaux est également évalué à partir de la quantité de polluants présente dans le milieu naturel. Pour chacun des polluants des normes sont définies, si elles sont dépassées l’eau n’est plus en bon état.

Pour surveiller l’état des eaux, des analyses périodiques sont réalisées sur environ 1 200 points des rivières du bassin Loire-Bretagne représentatifs de la qualité des rivières. Ces points ne couvrent pas l’ensemble des rivières pour des raisons de coût. L’état des rivières non suivies est évalué à partir des rivières présentant des caractéristiques naturelles et des types de perturbations analogues.

Ces données sont exploitées pour évaluer globalement l'état des eaux.

Ces données sont également exploitées pour créer des cartes de qualité pour chaque groupe de polluants et aussi pour des éléments de qualité biologique (poissons, invertébrés…).

Pour en savoir plus sur le programme de surveillance, destiné à évaluer et à suivre l’état des eaux du bassin, cliquez ici.

 

Les témoins de la santé de nos rivières

En interrogeant les animaux et les végétaux, nous pouvons connaître l’état de santé de nos rivières. Les espèces très exigeantes ou sensibles aux pollutions laissent leur place à d’autres plus tolérantes ou plus résistantes. L’observation de la nature et de la quantité des espèces peuplant la rivière (poissons, larves d’insectes, mollusques, crustacés, petits vers, micro algues, végétaux…) permet d’établir des indicateurs de la qualité de l’eau et du milieu (eau et habitat). Ils s’expriment sous la forme de notes appelées indices.