Ensemble, prenons soin de l'eau - Agence de l'eau Loire-Bretagne

Je, tu, il, nous polluons   10/07/2012


Pierre Botherel

Nos activités industrielles, agricoles, de loisirs, nos villes, nos villages, rejettent dans l’environnement différentes substances que nous ne savons pas toujours traiter. Ces rejets sont désignés sous le terme global de « pollution ». Le phénomène de pollution n’est pas nouveau. Ce qui change, c’est la nature et l’étendue de ces pollutions.

Les pollutions peuvent avoir des conséquences graves sur nos rivières et sur les eaux souterraines. Des espèces animales et végétales peuvent disparaître, d’autres se multiplient et deviennent trop nombreuses : c’est le cas par exemple de certaines algues. La qualité de l’eau peut se dégrader et devenir impropre à la consommation.

La pollution des eaux par les matières organiques

En cas de fortes pluies, certaines stations d’épuration rejettent, dans les rivières ou les plans d’eau, des eaux usées insuffisamment épurées.
Dans ce milieu naturel, des bactéries épuratrices peuvent continuer à « nettoyer » les eaux en se nourrissant des matières organiques : il s’agit de la fonction auto-épuratrice de l’eau. Mais cette fonction a des limites. Au-delà d’une certaine dose, la rivière ne peut plus se défendre.

La pollution par les nitrates et le phosphore

Les nitrates proviennent de l’agriculture (engrais et déjections animales). Le phosphore provient de l’agriculture (60%), de nos eaux usées (30%) et des rejets industriels.

Les nitrates et le phosphore favorisent la prolifération d’algues :

  • marées vertes sur le littoral et micro algues toxiques ou non dans les cours d’eau, les plans d’eau et la mer,
  • Les nitrates sont également des éléments indésirables pour l’alimentation en eau potable.

La pollution des eaux par les produits dangereux

Les produits dangereux comprennent : les métaux lourds (mercure, plomb…), les hydrocarbures, les solvants, les pesticides…
Ces produits ont des effets néfastes sur les organismes vivants : certains sont cancérogènes, d’autres mutagènes ou toxiques pour la reproduction.

La pollution par les bactéries et les virus

Les eaux usées rejetées dans le milieu naturel, si elles ne sont pas correctement traitées, peuvent contenir des bactéries et des virus en quantité dangereuse pour l’homme. Quant les eaux sont contaminées, la baignade ou la consommation provenant de ces eaux sont interdites.

La pollution des eaux par les médicaments

Préoccupation nouvelle : nos stations d’épuration ne sont pas toujours armées pour traiter les résidus de médicaments qui peuvent provenir des hôpitaux, des élevages mais aussi de chacun de nous.

 

En savoir Plus

Plus de définition

- pollution de l’eau

- pollution diffuse

Zoom sur les pesticides

Les herbicides, les fongicides et les insecticides sont des pesticides. Ils sont appelés produits phytosanitaires ou phytopharmaceutiques. Les jardiniers les utilisent  pour lutter contre les  nuisibles.
Un peu moins de 5 000 tonnes de pesticides sont répandus chaque année dans les jardins et les potagers, ce qui représente un danger potentiel sur la santé et l’environnement.

Découvrez les alternatives à l’utilisation de pesticides, les bonnes pratiques pour l’environnement, les principes du jardinage raisonné, des initiatives de jardiniers sur le site -jardiner autrement 
guide pour les jardiniers amateurs (Pito PDF - 5,8 Mo)