Ensemble, prenons soin de l'eau - Agence de l'eau Loire-Bretagne

Les barrages et les seuils perturbent la rivière   12/07/2012

Depuis longtemps l'homme aménage les rivières pour produire de l'énergie, faciliter la navigation fluviale, irriguer, alimenter en eau potable les hommes et le bétail, et pour les loisirs. Pour limiter les perturbations et garder des rivières vivantes, des solutions existent.

La rivière change de forme

L’homme a rectifié les cours d’eau, créé des seuils, des barrages. Il les a dragués pour augmenter leur profondeur, recalibrés pour élargir et rendre plus profond le lit. Il a endigué les rivières pour éviter le débordement de l’eau, les a canalisées et parfois même enterrées.
Ces aménagements modifient la forme de la rivière (pente, profondeur, structure de la rive et sinuosité du lit), la structure et le substrat du lit, les conditions d’écoulement de l’eau (la vitesse du courant).

Le fonctionnement de la rivière est modifié

Les obstacles sur les rivières créent des perturbations diverses selon le type d’ouvrage, sa hauteur, son emplacement... Les eaux courantes se transforment en une succession de retenues d’eau stagnante, pouvant provoquer :

  • un ralentissement et une uniformisation de l’écoulement,
  • un réchauffement de l’eau,
  • une prolifération des algues,
  • une baisse de la quantité d’oxygène dissout dans l’eau,
  • une diminution de la capacité auto-épuratrice du cours d’eau,
  • un obstacle à la circulation des sédiments et des poissons…

Les solutions pour garder des rivières vivantes

Réduire l'impact des ouvrages et des seuils permet d'améliorer la qualité de l'eau et d'avoir des rivières vivantes. L’aménagement d’ouvrages peut aussi contribuer à limiter les risques d’inondation.
Pour améliorer la qualité de nos rivières, nous devons nous accorder et rechercher ensemble les solutions les plus adaptées.

Selon les situations, on effacera les ouvrages abandonnés ou sans intérêt patrimonial ou paysager, ou on abaissera leur hauteur. L’ouverture permanente d’une brèche ou des vannes, l’installation d’un dispositif de franchissement pour les poissons, ou encore l’effondrement naturel de l’obstacle tout en prévenant les éventuelles conséquences sont d’autres solutions.

Toutes ces solutions contribuent à la libre circulation des poissons et des sédiments dans la rivière, c’est ce qu’on appelle "assurer la continuité écologique des cours d’eau".